• Selparty

    Seltique et sa compagne Selriz marchaient depuis déjà 2 semaines en faisant de courtes pauses afin d'arriver au plus tôt à leur destination, la selparty la plus grande de l'histoire Selrienne. Ils étaient tous deux surexités a l'idée d'avoir la chance de pouvoir y participer. Le lendemain matin, après avoir passé la nuit à marcher en ne prenant qu'une petite heure de pause, ils arrivèrent enfin à la Selparty, sa y est! Ils y étaient! Fous de joie le jeune couple commença à courir et à sautiller dans tous les sens. Après une dizaines de minutes ils se calmèrent et se dirigèrent vers l'entrée main das la main. A l'entré du batiement où se déroulait la Selparty, un vigile leur demanda leur Cube d'identité. Il le leur rendit après avoir passé sa langue dessus (chaque Selrien a un Cube d'identité qui leur est donné à la naissance, en passant la langue dessus on peut déterminé l'âge de son propriétaire). le vigile s'écarta du passage leur laisant place libre. ils entrèrent anxieux dans ce lieu insolite.

    Une fois dans la sale ils s'arrétèrent net. Elle était gigantesque, ronde et très haute de plafond! Du sol montaient des escalier amenant à des plate-forme. Su chaqune d'elles on pouvait y trouver un comptoir où on y vendait boissons, drogues en tout genre et de quoi manger. On y trouvait aussi de petit coins avec des canapés et une lumière tamisée et des pistes de danse. Le retse de la sale était inondée de faiscaut de lumière de toutes les coleurs caressant le sol et les mur. Au cente une plate-forme à mème le sol servait de scène à un DJ. Bon sang c'était DJ Salemoi! Le meilleur du moment! La surprise paralysa le jeune couple. Ils y étaient, la plus grande Selparty de tous les temps. Ils courent ensemble vers la piste de danse qui faisait le tour de la plate-forme du DJ et se mirent a danser comme des bêtes. Soudain il y eu un tremblement, tout le monde s'arréta de danser. IL n'y eu plus un seul bruit, seul la musique préenregistré rythmait les secousses qui faisaient trembler la sale. Seltique ressentit un drôle de sensation dans le ventre puis, soudainement, la sale basculât! Des orifices s'ouvrirent au plafond laissant des trais de lumière blanche et aveuglante entrer de toutes parts. La sale continua de basculer jusqu'à ce que le plafond se retrouve bientot à la place du sol. C'était la panique, on entendait des hurlements surgir de tous cotés, des Sel tombaient et percutaient les plate-formes en hauteur et d'autre tombaient à traver les orifices, certain mème se coupaient en deux sur les bord métiques de ces dernier avant d'ètre englouti par la masse de Sel tombant dans ces trous meurtriés. Seltique fini par lacher la balustrade à laquelle il s'était acrocher pour ne pas tomber. Sous le regard térorisé de sa cmpagne il sut qu'il ne la reverrait pas. Il fini lui aussi par tomber dans un de ses orifice sans toucher par chance les bors métalique de ceux-ci.

    Il fut soudain aveuglé par la lumière qui illuminait se monde. Il sentit également un chaleur suffocante lui bruler les poumons. Il lui smbla que sa chute dura une éternité. Il fini par aterrir sur une matière chaude et souple, plutot comfortable mème. Il se releva lentement s'assurant qu'il navait rien de cassé et entrepris de scruter les alentours. Il y découvrit un paysage surprenant, comme il n'en avait encore jamais vu. On aurait dit une étendue de buches jaune géantes. Il était émerveillé par ce paysage. Il excersa une presion avec son pied droit sur cette matières étrange et le sol se déchira tel un sac plastique je l'on perce avec un doigt. Il découvrit au-dessous de cette matière un autre matière mole, jaune vif et très chaude, trop chaude mème pour qu'il y reste à coté. D'un coup il vit toutes les buches près de lui se soulevées en mème temps que la sienne et il fut plongé dans une sorte de sac gigantesque. La lumière passait tout de mème a travers se sac aux dimensions inégalées. Après avoir avoir pris quelques secondes pour reprendre ses esprits, il vit des lettre inscrites sur l'extérieur du sac. "CFK" soit "KFC" lut a l'endroit. Il ne connaissait pas cette enseigne et ne chercha pas à savoir ce que c'était.

    Soudain deux choses rose gigantesque descendire dans le sac, L'une de ses choses était plus large mais plus petite que l'autre. Elles ressemblaient à des vers de terres rose géants et sans yeux avec une coque en os leur convrant la tête. Pris de panique il vit que les deux vers se blotirent sur une des extrémités de la buche exerçant une pression sur cette dernière. Ils finirent par la soulevée et la plongère dans une sorte de goufre organique humide ou y régnait une odeur absolument immonde de pouriture. Seltique n'arrivait presque plus à respirer tellement l'odeur était insupportable. Il s'accrocha à la buche de toutes ses force pendant que celle-ci tombait sans fin dans ce gouffre organique. La buche fini sa chute dans une sorte de liquide dégageant une odeur bien plus insuportable que celle se trouvant a l'entrée du gouffre. Il comprit que c'était la fin lorsque la buche à coté de lui se fit dévorée par le liquide. Des sucs gastriques! juste avant de mourir il vit avec émerveillement Selriz à deux pas de lui. Elle le ragarda et lui dit "je t'aime" avant de se faire dévorée à son tour par le liquide mortel. Seltique murmura "moi aussi je t'aime" avant d'ètre lui aussi digéré par les sucs gastriques.

    C'était la triste histoire de la vie d'un couple de grains de sel. A présent vous regarderez ceux-ci avec un regard différent.  

                                    

    1 commentaire
  • Tiquestrong

    Alors que je rentrais du travail en vélo comme à mon habitude, je vis quelque chose d'extraodinaire! Sur le bord de la route était ammassé une foule Tique en délire acclamant et hurlant "ALLEZ TIQUESTRONG!" et tenant des pancartes sur lesquels on pouvait lire des "Je t'aime" ou encore des "Tu es fantasTique!". Surpris et amusé je fis un signe de le main à cette foule venue me soutenir dans cette dernière montée avant d'arriver chez moi. A ce moment une Tique en délir à poil sortie de la foule, bondit sur la route et se rua sur moi en hurlnt "je veu te sucer le sang mon amour!". Affolé par cet élan d'amour histérique je fis un écart pour l'éviter mais cette dernière fit un bond incroyable pour finalement se retrouver écraser sous la roue avant de mon vélo. Tout 'un coup les cris de joie se transformèrent en cris de rage et je vis la foule se mettre  à me courir après. Je fini tout de mème par les semmer. Le lendemain le maire de la ville me remercia et me Récompensa pour avoir entrainé, grâce à cet incident, un mouvement sportif sans précédent de "Course en montée de Tique".


    votre commentaire
  •  

     

    Titi le Tenders!

                                                                                                           

    Hier alors que j'allais chercher un sceau à la plonge, une chose me stopa net. Quelque chose venait de me passer entre les jambes! Un tenders* était en train de courir complètement affolé, Le pauvre partait dans tous les sens tout en hurlent et en poussant un petit cri de douleur aigu à chaque mur qu'il se prenait. Surpris je le suivis pour savoir ce qu'il se passait. Tout en courant il vit que le suivait et vira d'un coup sur la gauche entrant ainsi dans une de nos reserves tout en criant "me croque pas!". Une fois arrivé devant la porte je tendis la main vers la poignée lorsque j'entendis le "click" du verrou. Alor la c'était la meilleur! Un tenders qui cour en hurlant et qui s'enferme dans notre reserve! A travers la porte j'essayais de le réconforter en lui disant que je n'allais pas le manger mais rien a faire, il criait "je suis trop bon pour toi de toute façon!". Et tout d'un coup je n'entendis plus rien pendant quelques secondes puis finalement il se fit manger cruellement par un des employés qui se trouvait dans la resere avant qu'il n'y entre tout en criant "Je suis Titi le Tenders!"

     

    C'était la triste histoire de Titi le tenders

     *Tenders: Blanc de poulet frit vendu à KFC.


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires